Immo Decarne
Publié le - 903 clics -

Une nouvelle résidence Les Jardins d'Arcadie est ouverte en Anglet

Les investisseurs ainsi que les locataires reviennent peu à peu dans la catégorie des résidences seniors. Selon les estimations, d’ici 2060, environ 33% de la population française seront classées dans la catégorie des personnes âgées. D’ici la même année, les plus de 85 compteront aux alentours de 5 millions. Ce qui implique que la clientèle à la location ne va pas manquer. D’un autre côté, des projets de nouvelles résidences pour seniors sont en cours de travaux. Une autre situation à compenser constitue l’insuffisance de l’offre sur le marché. Les personnes âgées ont besoin de résidences particulières pour assurer leurs autonomies. Ce qui élèvera la demande sur les habitations de services.

De nouveaux projets dans la résidence senior

Plus de 110 logements verront le jour d’ici peu. Tout cela constituera d’excellent moyen pour compenser les manques dans les services ainsi que les charges trop élevées. D’un autre côté, la société comme Domytis va élargir son champ d’action sur le territoire. En effet, elle possède également une adresse à Paris dans le 14ème arrondissement. Son siège dans la capitale constitue une habitation existence à laquelle la société a rénové et aménagé.

Représentant le leader sur le marché, la société compte introduire tout genre de produits dans la capitale : studio à trois-pièces, restaurant, bar, salle de gym, bibliothèque, salle d’esthétique, etc.

La question des internautes sur des sites comme http://www.résidence-sénior.com est surtout la suivante : « pourquoi miser sur la réussite de telles nouvelles générations de résidences que les anciennes ? ». Une situation à ne pas nier est que depuis toujours, des petites associations non professionnelles s’occupaient de la gestion des anciennes structures. Pour Domytis, prendre le contrôle et la gestion de tels immobiliers apporteraient plus de profit pour tout le monde.

En intégrant de services optionnels, les clients versent plus sans alourdir les charges sur la location. Ce qui permet à Domytis et d’autres particuliers de réaliser d’autres profits.

Les habitations de grandes aires permettent l’amortissement des coûts invariants de personnels. Ainsi, la société prévoit une surface de 7500 m2 pour 110 logements.

Aucun dispositif de contrôle des loyers

Le loyer appliqué par Domytis vaut environ 850 euros par mois. Le système de demi-pension fonctionne toujours, et 75% des locataires l’adoptent. Pour une surface de 46 ou 47 m2, le loyer dans la résidence de Paris atteint les 1300 à 1400 euros. Ce qui constitue une grosse somme à verser représentant un blocage pour la plupart des clients. D’un autre côté, les loyers ne sont pas encadrés.

Comparé à une habitation pour étudiant ou dans un hôtel, un tel loyer est moins cher compté par m2. Ainsi, les responsables de Domytis affirment que la catégorie de résidence n’est pas seulement réservée pour les plus cossus, nombreuses personnes âgées privilégient des moyens et budgets nécessaires.

Outre les acheteurs individuels, de plus en plus d’institutions envisagent d’investir dans le domaine. Par exemple, Allianz s’est déjà manifesté pour traiter avec un gestionnaire des résidences seniors. Il en est de même pour MACSF qui commence à s’intéresser au marché. La tendance s’éclate également hors de la capitale. En effet, Les Jardins d’Arcadie ont ouvert leurs portes à Anglet. Les facteurs d’attractivité et les objectifs sont similaires aux autres groupes. Constituant un marché de l’avenir avec un excellent rendement, la solvabilité de la clientèle est assurée.

Laissez votre commentaire à propos de cet article