Immo Decarne
- 41 clics -

Pourquoi injecter de la SCPI dans votre assurance-vie ?

La priorité des Français est aujourd’hui d’épargner en raison d’un futur incertain généré par le krach économique du premier semestre 2020. Il existe cependant plusieurs manières de mettre de l’argent de côté tout en profitant d’un bon rendement : c’est le cas de l’investissement en SCPI dans une assurance-vie.

Qu’est-ce qu’une SCPI ?

L’immobilier physique n’est pas toujours à la portée de tous les investisseurs. C’est pourquoi, des professionnels spécialisés dans la pierre émettent plutôt des titres de propriété afin de répondre aux attentes de ces derniers. Ainsi, ces professionnels, appelés sociétés de gestion, détiennent l’immobilier, tandis qu’ils font profiter de tous ses atouts à ceux qui souscrivent aux titres émis. Ce sont les parts de sociétés civiles de placement immobilier (SCPI).

Enregistrer, Tirelire, Argent

Ces sociétés de gestion ne gèrent pas qu’un seul immeuble, mais tout un ensemble de parcs, afin de faire bénéficier du maximum d’avantages aux porteurs de parts. Avec leurs expériences et leur expertise en matière d’exploitation immobilière, elles sont à l’origine du bon rendement de ces actifs dits « pierre-papier » : celui-ci est de 4% à 4.3% par an.

C’est la société de gestion elle-même qui gère la mise en location de ce parc afin d’encaisser des loyers de qualité. Elle les reverse ensuite à chaque investisseur porteur de parts : ce sont les dividendes. En plus de ce principal atout issu de ce type d’actif, les SCPI sont proposées à un prix très attractif de 200 euros à 1000 euros seulement la part. Ce qui fait son succès de plus en plus retentissant auprès de tous types d’investisseurs, quelle que soit sa situation financière.

Les assureurs à la conquête des SCPI

Les professionnels sont, eux aussi, intéressés par ces dernières ; citons par exemple les assureurs qui ont pour but de redonner un second souffle à leur produit en perte de rendement, comme l’assurance-vie en fonds en euros.

Ils achètent alors des parts de SCPI auprès des sociétés de gestion afin de les proposer aux épargnants qui souscrivent à leur produit. Ces derniers profiteront de l’excellent rendement qui en est issu. C’est aussi l’assureur qui perçoit en premier les dividendes distribués, qu’il verse à son tour à l’épargnant après y avoir déduit sa part de commissions.

Pourquoi souscrire à une SCPI via son assureur ?

Les avantages sont multiples :

  • l’épargne est fructifiée de manière beaucoup plus intéressante que si elle était logée dans un support classique en fonds en euros. Comme mentionné ci-dessus, elle est plus dynamique grâce au rendement meilleur apporté par les SCPI.
  • la retraite peut aussi se préparer avec les revenus de la SCPI ; il suffit de bloquer l’épargne jusqu’à l’âge légal fixé par la loi. Les dividendes qui alimenteront les encours formeront un capital destiné à être converti en rentes.
  • la fiscalité représente un atout majeur dans ce montage SCPI assurance-vie. Les revenus locatifs sont déduits de l’imposition de l’épargnant, tandis qu’ils sont, à l’inverse, taxés suivant le barème classique du taux marginal d’imposition à l’impôt sur le revenu s’ils sont perçus directement. En effet, ils sont dans ce cas-là des revenus fonciers, tandis que dans l’assurance-vie, ces revenus sont des primes de versement.
  • l’épargnant profite d’une décote appliquée par l’assureur sur le prix de la souscription.
  • il n’est plus pénalisé par la carence en loyers de 2 à 5 mois (carence issue du délai de jouissance). C’est l’assureur qui supporte ce délai. Cependant, il le répercute sur l’épargnant, mais sur une période nettement plus courte qui est de seulement 1 mois.

Le choix des SCPI dans l’assurance-vie est limité puisque l’assureur ne sélectionne que celles qui affichent les meilleures performances.

Laissez votre commentaire à propos de cet article