Immo Decarne
Publié le - 43 clics -

Pourquoi faut-il ajouter des parts de SCPI dans son assurance-vie ?

Envie de devenir propriétaire d’un bien immobilier tout en faisant des économies et en réduisant vos impôts ?

Optez pour la formule gagnante SCPI dans l’assurance-vie ! Une SCPI c’est quoi, et quel intérêt de la placer dans un contrat d’assurance-vie ?

Devenir propriétaire immobilier sans souci de gestion avec la SCPI

Voici le principe de la société civile de placement immobilier : vous achetez un ou plusieurs biens en commun par le biais de la souscription à des parts de SCPI. Vous devenez alors associé à la société. Ces parts s’achètent initialement auprès de la société de gestion. C’est cette dernière qui se charge de l’exploitation de la SCPI dans son intégralité. Choix de l’immobilier, démarches administratives, gestion des baux locatifs, entretiens et réparations, récupération des loyers et reversement auprès des investisseurs porteurs de parts, revente.

Vous percevez donc des dividendes que vous utilisez à votre guise :

  • immédiatement pour compléter vos revenus mensuels
  • dans un compte épargne pour financer un projet à terme

Pourtant, il existe un autre moyen de loger ses dividendes tout en épargnant avec succès : le contrat d’assurance-vie. Dans ce cas, ce ne sera pas vous qui allez réaliser le transfert de vos dividendes dans votre assurance-vie. Les explications ci-après.

Acheter son SCPI auprès de l’assureur

Vous vous tournez directement vers l’assureur et non plus vers la société de gestion pour acquérir vos parts de SCPI. En effet, l’assureur a préalablement acheté une certaine sélection de SCPI auprès de cette dernière. C’est cette sélection qu’il va proposer aux épargnants : les dividendes ne seront pas alors perçus directement par ces derniers, mais plutôt redirigés dans leur capital en assurance-vie.

Les plus : l’épargnant profite d’une défiscalisation très intéressante, puisque la fiscalité de la SCPI souscrite rejoint celle de l’assurance-vie. C’est-à-dire que vous déduisez de votre impôt sur le revenu le montant de vos dividendes devenus des primes.

Les moins : ceux-ci concernent les limites de la SCPI dans l’assurance-vie, étant donné que la liste est assez restreinte. Vous choisissez parmi certaines SCPI de rendement à rentabilité élevée. Or, si vous achetez vos parts auprès de la société de gestion, vous pouvez choisir parmi plusieurs familles de SCPI : de rendement, fiscales, de plus-value. De nombreuses SCPI ne sont pas non plus accessibles via l’assurance-vie. Par conséquent, à vous de savoir bien analyser le type de la SCPI que vous comptez souscrire auprès de votre assureur afin d’optimiser votre patrimoine.

La stratégie de l’assureur par rapport à l’intégration des SCPI dans leur produit

Il faut noter que ces SCPI dans l’assurance-vie doivent être attractives du point de vue rentabilité afin d’intéresser les investisseurs. Considérez par exemple que la société de gestion prélève des frais d’entrée et des frais de gestion. Il en est de même pour l’assureur. La SCPI sera alors doublement taxée, ce qui intéressera peu les épargnants. D’où cette stratégie des assureurs : négocier préalablement le montant de certains frais auprès de la société de gestion.

La meilleure précaution pour l’épargnant serait de se renseigner à l’avance sur l’existence et la nature de ces frais avant de souscrire à la SCPI. Choisissez autant que possible de ne pas payer de frais d’entrée et de versement. Renseignez-vous aussi sur la liste des SCPI éligibles : répondent-elles réellement à vos attentes, ou vaut-il mieux souscrire directement auprès de la société de gestion ? Quelques conseils complémentaires sur achat-appartement.xyz.

Le type de contrat proposé par les assurances-vie

Afin d’augmenter le rendement des assurances-vie en fonds en euros, de nouveaux produits ont été intégrés dans leur support : les OPCVM, les produits structurés et les SCPI. Ces derniers proposent une rentabilité plus attrayante par rapport à celle des fonds en euros.

Laissez votre commentaire à propos de cet article