Immo Decarne
Publié le - 681 clics -

Investissement LMNP

Faire un investissement en LMNP attire plus les investisseurs immobiliers que les autres types d’investissement. Son avantage réside sur le principe de l’amortissement du bien. Ce principe consiste à déduire la valeur de dépréciation du bien ainsi que des diverses charges de gestion comme les assurances, les intérêts des emprunts ou les frais d’entretiens. Aussi, percevoir un revenu lmnp c’est recevoir un revenu non imposé. Ainsi pour bénéficier de cet avantage, il faut que le revenu soit déclaré comme des BIC et non comme étant des revenus fonciers.

Les types d’investissement LMNP

Investir LMNP est plus souple qu’investir en Censi-Bouvard. Il permet d’investir dans les résidences neuves ainsi que les résidences traditionnelles à la seule condition qu’elles soient meublées.

Selon l’article 25-4 de la loi du 6 juillet 1989, un bien meublé se définit comme étant « un logement décent équipé d’un mobilier en nombre et qualité suffisants pour permettre au locataire d’y dormir, manger et vivre convenablement au regard des exigences de la vie courante ». Un décret décrit la liste de ces mobiliers.
Si vous investissez dans les résidences de service, vous aurez la garantie d’un loyer. Le gestionnaire est tenu de verser le loyer que le meuble soit loué ou non.

Si votre choix se porte sur les résidences traditionnelles, l’atout est que ces types d’investissements sont plus faciles à vendre.

Les risques liés à l’investissement LMNP

Chaque type d’investissement a son risque. Pour les investissements LMNP dans les résidences de services, le plus grand risque à courir est la fermeture de la société gestionnaire. Dans ce cas, il faut trouver une autre dans les plus brefs délais. Un délai de un an est accordé au propriétaire pour trouver un nouveau gestionnaire. Passé ce délai, il perd tous les privilèges que l’investissement lui offre. Le second risque est lié à la fin du bail. Si arrive la fin du contrat, et que vous ne souhaitez plus continuer la location, alors vous êtes tenus de verser soit au locataire soit au gestionnaire une compensatrice financière. Le dernier risque est la vente à perte du bien.

Le risque d’un investissement dans l’immeuble traditionnel est le non payement des loyers. Etant gestionnaire même de votre immobilier, vous vous chargerez des loyers. Comme unique avantage, vous êtes libres de choisir votre système de gestion.

Laissez votre commentaire à propos de cet article