Immo Decarne
Publié le - 274 clics -

Quel est le meilleur plan épargne retraite ?

Le PER Plan d’épargne retraite a été conçu dans le but de davantage attirer les épargnants à souscrire un produit donnant lieu à la distribution de rentes viagères. Afin de s’aligner à l’assurance-vie du point de vue attractivité, le PER propose aussi des possibilités de sortie en capital.

Les PER sont désormais disponibles auprès des compagnies d’assurance et des banques depuis le 1er octobre 2019. Comparez alors ces différents contrats avant toute souscription.

Les frais

Renseignez-vous sur les différents frais qui s’appliquent sur votre PER, que ce soit à la souscription (frais d’entrée) ou tous les ans (frais de gestion). Le gestionnaire du contrat choisira lui-même de fixer le taux sans toutefois dépasser un certain seuil.

Si le meilleur contrat est celui qui ponctionne le moins de frais, vigilance toutefois à son rendement ainsi qu’aux autres conditions de souscription telles que le montant minimal à verser à l’ouverture du plan.

Le rendement

L’évaluation du rendement est primordiale avant d’ouvrir un PER. Celui-ci peut être connu à l’avance et de manière approximative en fonction du mode de gestion, c’est-à-dire selon que l’épargnant ait choisi le profil équilibré, dynamique ou prudent. C’est le profil dynamique qui est le plus performant en termes de rendement, mais les risques sont toutefois élevés. C’est l’inverse avec le profil prudent : faible rendement et risques raisonnables.

La composition du support

Les PER se différencient par la composition de leur support, à partir de laquelle ce rendement est obtenu comme expliqué ci-dessus. On distingue deux principaux types de supports, ceux en fonds en euros et ceux en unités de comptes. Demandez à votre assureur la composition de votre support, sur la base de laquelle vous pourrez aussi comparer les différents contrats.

Les conditions de détention

Les conditions de détention sont les mêmes pour tous les PER, c’est-à-dire le blocage de l’épargne jusqu’à ce que l’épargnant parte à la retraite. Toutefois, le déblocage des encours peut se faire à tout moment uniquement si ce dernier répond aux 6 conditions de sortie anticipée (pour le PER individuel et le PER collectif). Le PER catégoriel quant à lui ne propose que 5 conditions de déblocage avant terme.

Faites une simulation avant de choisir votre PER

Vous pouvez vous-même réaliser ladite simulation en utilisant des minis-programmes en ligne qui ont été conçus à cet effet. La simulation vous permet d’estimer combien vous gagnerez en rentes une fois que vous partez à la retraite, ou à combien s’élève votre capitalisation. Cela en fonction du montant de vos versements.

Rappelons par ailleurs que le PER, qui dispose de 3 compartiments, accueille différents types de versements :

  1. Le PER individuel, qui représente les anciens Madelin, Préfon et PERP, est destiné à loger des versements volontaires.
  2. Le PER collectif qui est l’ancien PERCO, est en revanche le compartiment des versements salariaux tels que les abondements, les intéressements et les participations. Le CET ou compte épargne temps peut aussi faire partie de ces versements dans un PER collectif.
  3. Le PER catégoriel est le troisième compartiment, celui des versements obligatoires aussi bien du salarié que de l’employeur.

Pourquoi choisir le PER plutôt que l’assurance-vie ?

Les épargnants français ont jusqu’ici préféré l’assurance-vie aux autres produits d’épargne dont l’échéance leur semble lointaine et dont les conditions, selon eux, sont peu attractives. La loi PACTE a donné naissance au nouveau PER qui permet alors de combiner les points forts à la fois de ces anciens contrats que de l’assurance-vie. Souscrire à un PER est donc avantageux pour préparer sa retraite, tout en ayant son capital à portée de main et librement après avoir quitté la vie active.

Vous pouvez découvrir les nouveautés apportées dans le plan d’épargne retraite sur priorite-seniors.fr.

Laissez votre commentaire à propos de cet article