Immo Decarne
Publié le - 577 clics -

Des information et conseils pour propriétaires :

Ils sont nombreux les propriétaires à être préoccupés par la question de la réduction des impôts. L’option la plus utilisée et considérée comme la plus excellente jusqu’ici est la défiscalisation immobilière car moins risquée et moins complexe que la majorité des autres solutions. En adoptant une telle disposition, vous vous assurez, en tant propriétaire, de réaliser un bon investissement en élargissant votre patrimoine immobilier. Toutefois, pour réussir un bonne défiscalisation, il convient de suivre quelques conseils. Dans tous les cas, il est important de tout savoir .

Adoptez le dispositif Pinel

Pour optimiser le rendement de votre investissement immobilier, vous pouvez opter pour la loi Pinel. Ce dispositif permet au propriétaire de diminuer ses impôts pour l’acquisition d’un nouveau bien immobilier pour location à titre de résidence principale. Cela correspond à une réduction de 12% si l’engagement de location est de 6 ans, par exemple.

Tenir compte de l’emplacement de votre bien immobilier

Il s’agit là d’un élément essentiel pour tout bien immobilier. L’idéal serait que votre bien soit placé dans des zones urbaines pas loin du métro ou des gares. L’objectif est de réussir un bon investissement avec un prix d’achat maitrisé qui conduit à une rentabilité optimale avec un prix de revient impacté par une TVA de 20%.

Soyez au cœur de la gestion de votre bien

Vous devez prendre des précautions financières importantes si vous investissez dans l’immobilier. Pour faire face à tout imprévu, vous devez disposer sur un compte d’épargne, de l’équivalent de deux ans de loyers. Souscrivez également à une assurance loyers, ce qui vous permettra de vous prévenir soi-même de tout risques d’impayés. Pour vous prémunir de tous ces dangers, vous devez gérer votre bien vous même.

Financez à 100% vos opérations

Financer intégralement vos opérations immobilières, permet de les optimiser. Vous pouvez le faire par emprunt amortissable sur une période de 20 ans au maximum. Eventuellement, le taux d’amortissement sera inférieur à celui du rendement de votre bien (5 et 7% contre 1,5%).

Laissez votre commentaire à propos de cet article